Le premier magazine masculin hybride : Fitness, Santé, Lifestyle et Mindset

L’émasculation de l’homme moderne

Partagez...c'est sexy!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest

Comme nous cherchons les causes de l’émasculation, dans l’objectif de trouver la solution dans cet article, il est important d’identifier que la plupart des jeunes hommes ne savent pas ce que cela signifie d’être un vrai homme.

Cependant, avec cette émasculation des masses, vient aussi le désir chez beaucoup de personnes de la changer. La hausse des chaines de développement personnel, des pages de réseaux sociaux et des sites web orientés vers – au moins – l’identification de ce que cela signifie d’être un vrai homme, c’est encourageant.

Comment alors, un garçon peut devenir un homme, s’il ne sait pas ce qu’est vraiment un homme? Avec l’exode des pères de leurs familles et le manque de vrais hommes qui deviennent papa, ou encore des futurs générations sans réelle compréhension de ce que signifie vraiment la virilité et oppressées par l’émasculation.

-

La masculinité est quelque chose que nous allons voir au fur et à mesure sur le site sous de nombreux points de vue sous des perspectives différentes (exemple : Comment les vrais mâles s’habillent en hiver) au cœur de la masculinité et où l’essence masculine est l’expression de l’affirmation de soi. L’ambition aussi est un trait très masculin. Comme l’orgueil, l’entêtement et le désir de protéger les siens. Le désir d’assurer et défendre ce qui compte dans nos cœurs.

Laissez ce paragraphe et le précédent, servir de base de référence pour la personnalité virile.

Cela dit, ce sont les forces sociales, technologiques, environnementales même qui déchirent les vrais hommes de notre société et les rendent impuissants.

Est-ce la réussite de la femme ?

On accuse beaucoup la réussite des femmes dans le monde professionnel comme la source de l’émasculation des hommes dans la société. Connerie ! Là où il y a du crédit à cette opinion, est que certains hommes se sentent émasculés parce qu’une femme est en train de faire un meilleur travail qu’eux, ou de ramener plus d’argent qu’eux à la maison. Les insécurités sont le problème de l’homme et il doit trouver la solution.

Quel que soit le niveau de rémunération entre un couple, l’homme doit toujours être l’homme. Il a encore besoin de prendre en charge et de mener, s’il ne le fait pas, il ne parvient pas à donner sa dame la forme masculine qu’elle désire. En ne lui donnant pas l’homme dont elle a besoin, elle va le rejeter, le pousser, le tester, lutter contre lui et s’il ne parvient pas à se montrer fort, il va se briser.

Si vous avez rencontré un «homme brisé», il est à peu près la chose la plus émasculé que vous pouvez voir. C’est déprimant. Il a perdu son dynamisme, son courage et sa puissance. Il cède et abandonne. Il a perdu son combat.

Un homme fort ne peut pas être émasculé par une femme forte, ils doivent se compléter mutuellement, s’aider l’un l’autre dans la vie, dans leur croissance, leur développement et leur évolution. Le problème n’est donc pas la réussite des femmes. Le problème est que nous n’avons pas élevé et créé suffisamment d’hommes forts, en premier lieu.

Cela remonte à l’éducation à la fois dans nos écoles, foyers et vie sociale.

Est-ce le porno qui est la cause de l’émasculation ?

L’internet est un merveilleux progrès technologique, mais comme tous les développements, il y a aussi un inconvénient …

L’un des inconvénients de l’Internet est la facilité d’accès à la pornographie. Une génération a grandi avec le porno, facilement disponible de l’autre côté de l’écran. Ils apprennent sur le sexe et les femmes dans l’univers brutal et dégoûtant de la pornographie en ligne. La merde qui se passe dans le porno est incroyablement dégoûtante. Le manque total de respect pour les femmes et la façon dont elles ont des rapports sexuels montrent aux jeunes hommes que les femmes ne sont rien mais des objets.

En conséquence, les jeunes hommes – mais pas tous – ne développent pas de vraies relations avec les femmes. Elles sont des «nombres», pas des êtres humains avec qui ils peuvent vivre. Ils regardent les nouvelles femmes qu’ils rencontrent comme quelqu’un qu’ils pouvaient se taper, non pas comme une personne avec qui ils peuvent cultiver une relation. Le sexe est plus comme de la masturbation qu’un bel acte entre deux personnes qu’il peut et doit l’être.

De plus, les études montrent que plus nous regardons du porno, moins nous voulons de vrais rapport. Les progrès technologiques sont très bien, mais quand ils contribuent à notre paresse, nous devons être prudents. Un homme paresseux n’est pas un homme. Tout ce qui contribue à sa paresse le tire plus loin de son masculin.

Échouons nous à apprendre aux garçons à devenir des hommes ?

La concurrence est une bonne chose, tout comme l’échec. Les deux nous enseignent la discipline. Ils nous montrent comment évoluer, apprendre de nos erreurs et ils nous aident à grandir. Comme nous protégeons nos fils de l’échec, nous amputons d’eux la possibilité de voir sa beauté.

Nous affaiblissons nos jeunes hommes quand nous les limitons à la sécurité, quand nous leur apprenons à se fixer des objectifs réalistes et se moquer d’eux quand ils ont l’audace de rêver grand. Nous ne voulons pas pour nos fils l’échec, car il est douloureux. Donc, nous récompensons la médiocrité (l’émasculation).

Nous devrions récompenser le courage pour aller au-delà de ce qu’ils ont actuellement la capacité d’accomplir. Voilà la croissance ! Nous ne devrions pas faire de l’échec la fin de quelque chose, mais un nouveau départ, une RENAISSANCE !

300-la-famille

Si nous enseignons à nos jeunes garçons comment essayer l’échec, pour se pousser, rêver grand, travailler dur et essayer de gagner, nous leur inculquerons les caractéristiques que cette génération manquent : l’ambition, l’affirmation de soi, l’action par la pensée, le travail acharné plutôt que la paresse. Toutefois, aussi longtemps que nous essayons d’épargner leurs sentiments et protéger nos jeunes garçons de l’échec, nous allons avoir des hommes faibles face aux responsabilités. Nous allons avoir des hommes effrayés, qui ne tiennent sur rien et se battent pour encore moins.

Lire la suite >>> page 3

0 0 vote
Article Rating
Partagez...c'est sexy!
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Pin on Pinterest
Pinterest
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sur Whatsapp
1
Comment puis-je aider ?
Cliquez sur la flèche pour démarrer la discussion.
Coach Adil